En un tournemain …

J’étais seul.
J’ai vu le ciel
la route
l’école
la grille
la fenêtre
le rideau
la chaise
mes doigts.

Tout cela ne me disait rien.

J’ai pensé à toi, et …
le ciel était bleu
la route était droite
l’école était pleine de vies
la grille grinçante se grisait de soleil
la fenêtre était ouverte
le rideau était levé
la chaise était confortable et solide
et mes doigts écrivaient
que je me tournais les pouces…
à t’attendre.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur En un tournemain …

Nos armes sont de miel

Quelque part il existe quelques jeunes femmes nues
Qui ne savent rien d’elles-mêmes car elles vivent recluses
Pourquoi sont-elles là, sans savoir qu’ elles sont muses,
Alors qu’un seul regard peut les porter aux nues ?

Robinson Crusoé dans son vaisseau spatial
Echouant parmi elles dans son itinérance,
Devient un vrai pari de nouvelle existence
Avec des yeux tout neufs pour cet original …

On devient paysage quand on ouvre les yeux,
On oublie tout à coup d’être trop sérieux,
on n’se voile plus la face, on se bouge les fesses …

On ose alors sourire à ce que l’on voit là,
On n’a qu’à respirer, et à tendre les bras,
Pour dire avec le corps … un peu comme une Messe.

« Nos armes sont de miel  » est le titre d’ un roman de SF
de Pierre Pelot ( 1982 ) paru chez ‘ J’ai lu ‘ n° 1305.

Je me suis inspiré de ce livre et de l’ illustration en couverture
( de Tibor Csernus ) pour participer à mon 1er atelier d’ écriture
organisé le 28 novembre dernier par le KAP Ravage et la bibiliothèque
publique de LLN, représentée par son bibliothécaire, Valentin
( merci à toi, bien cher Valentin, pour cette somptueuse exposition de livres de SF,
avec tes très belles explications, historiquement documentées, et pour cette
heureuse initiative d’ atelier d’ écriture avec le Kap Ravage )

Ce sonnet est le résultat d’un exercice proposé par Tanguy Charlier,
capitaine de ce KAP, qui nous aidait à garder … le cap ( bien sûr ! )
Il faut, bien sûr, préciser que des membres de ce Kap s’étaient déplacés
pour l’ occasion : Bénédicte, Daria, Hadrien ( le génial metteur en page
de la revue ) Khalid , en plus de Tanguy, of course.
Il faut aussi préciser qu’il y eut, parmi nous, de réels artisans du Verbe,
capables d’ achever leur sonnet dans le temps imparti : Hadrien, Khalid,
Tanguy, Alexandra, Valentin , en plus de votre humble scribouillard d’un soir…
Bref, une magnifique soirée, dédiée aux amoureux des lettres …
GRAND merci et BRAVO !

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Nos armes sont de miel

Je voudrais …

Je voudrais être page dans ta reliure …

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Je voudrais …

Dans tes yeux …

Dans tes yeux
je vois
comme un feu d’artifices …

Je vois du feu
et
tes artifices …

( bref : je n’y vois que du feu … )

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Dans tes yeux …

On ne rajeunit pas !

Comme pour s’excuser, au moment de se relever avec peine
d’un fauteuil trop confortable,
ou en montant
les marches d’un escalier,
c’est une expression qu’on peut aimer utiliser :
on ne rajeunit pas !

Et pourtant, dans sa tête, on ne s’est peut-être
jamais senti aussi fringant, mais …
au moment de quitter ce fauteuil accueillant
où l’on vient de se reposer avec délice,
alors qu’on se sent avoir des ailes,
cette perception de légèreté qu’on a de soi-même
est contrecarrée par cette fichue carcasse
qui a du mal à se mettre au diapason
de son sentiment d’allégresse :
– Allez, gros … on ne rajeunit pas !

On se sent vieillir … alors pour ne pas le dire,
on utilise une litote et on dit …
qu’on n’a plus 20 ans
qu’on avance en âge mais en fait …
on est bien avancé … puisqu’on avance moins vite !

Comme on dit
« Che va piano, va sano … e lontano  »
on le sait qu’on a le temps, à présent,
et qu’on n’est plus tout jeune
et on le sait depuis un certain temps
qu’on ne rajeunit pas.

Quoique …
je me rappelle l’ histoire de cette fête au village
qu’on avait organisée pour les gens du 3e âge…
ils étaient si nombreux, qu’on avait fixé
une limite d’âge : 70 ans.
Alors que le vieux Pierre se présente à l’entrée,
on s’étonne de le voir venir seul, sans sa femme :
– Et alors, Pierre, Hélène n’est pas venue avec vous ?
– Elle ne peut pas venir, elle est trop jeune !

A la fin de sa vie, j’ai appris qu’ il était devenu gaga…
il y en a même qui disaient
qu’il était retombé
en enfance.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur On ne rajeunit pas !

T o i

Tu es la personne qui me touche le plus
car
tu es celle que je touche le plus …

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur T o i

Oui …

J’utilise souvent …
oui,
des petits points …
trois par trois …
un, deux, three …

C’est parce que je m’appelle Phil
et qu’il m’arrive de tricoter …

quelques lignes symétriques …
de mots mobiles …
reliés entre eux
par l’haleine …
comme quand mes lèvres
se livrent …

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Oui …

Santé !

Le plus difficile
ce n’est pas
de mettre de l’eau dans son vin,
mais de parvenir à ce que les autres
fassent de même.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Santé !

On dit …

On dit souvent pourquoi
on écrit

On ne dit jamais pourquoi
on se tait

D’ailleurs,
c’est pas facile à dire :
– Pourquoi t’es-tu tu ?

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur On dit …

En route !

J’ai mis des bretelles
pour tenir mon pantalon
mais je vais éviter celles
des autoroutes …

car à partir d’aujourd’hui
je prends la Route 66
juste pour voir
jour après jour
pas après pas
pourquoi
et comment
je suis le chemin que je suis …

Je crois que je ferais bien
de veiller à rester en bon
« état de marche  » …

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur En route !