On ne sait pas toujours …

On ne sait pas toujours
où on va.

Mais on sait à peu près toujours
où on est.

C’est ainsi qu’ensuite
on sait
où on doit aller …

Et pourquoi.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur On ne sait pas toujours …

B O F !

Brèves Oraisons Familières

Je la croisais tous les matins en allant au travail.
Elle avançait, sans se hâter, les yeux baissés, comme déjà bien fatiguée
avant d’ avoir commencé la journée.

Un matin, plein d’entrain, je me risquai à tenter de capter son regard, en lui lançant :
– Ça va ?
Elle répondit :
– Bof !
Et elle passa son chemin.

Le lendemain, en la revoyant à nouveau la mine dépitée , je me sentis obligé
de mettre plus d’ enthousiasme dans ma voix, bien décidé cette fois à lui donner de la bonne humeur
pour toute une heure, au moins, et je lui dis, bien fort :
– Ça va ?
Elle répondit :
– Bof !
Et elle continua de cheminer avec sa mine contrite, déconfite.

Le 3e jour – conformément à mes écritures – je l’ aperçus de loin, l’ air renfrogné …
Je n’ avais plus guère envie de faire le gai luron, et je lui envoyai en pleine face :
– BOF !
Et elle, toute guillerette, me répliqua :
– Ça va !
… deux petits mots tout neufs, qu’ elle accompagna d’ une Belle Oeillade Facétieuse.

BREF … une belle journée commençait.
On allait prendre le temps … de faire plus ample connaissance …

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur B O F !

Il est plus facile …

Il est plus facile
de s’entendre avec Dieu
qu’avec son prochain.

Et sa proche haine …

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Il est plus facile …

Toussaint

Et chaque année tu en as pris
Des vieux, des grands … et des petits
Des jeunes, des braves … et des amis
Qui n’habitaient pas loin d’ici.

Et chaque année il y en a un
Un jour tout gris, tout seul, tout saint,
Où l’on pense à s’en aller
Voir les gens qui s’en sont allés.

Et chaque année on y reva
Penser à eux … qu’on ne voit plus
Et chaque année on y revoit
Les têtes de gens qu’on ne voit plus…

Et chaque année il y en a un
Et bien des fois, bien plus, je crois,
Un jour où j’n’en oublie pas un
Et qui sont là … au fond de moi

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Toussaint

Demi-envol

Un jeune merle volant trop vite
se tape la tête
contre la vitre.

Il gît par terre,
ébouriffé,
et guère guilleret.

Et je me dis :
– Bah, il a l’air costaud …
il sera vite …
retapé !

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Demi-envol

Sacredieu !

Un matin, je vais sonner chez Monsieur le Curé.

Bien qu’ayant l’air « normal »,
j’avais, depuis des jours,
au fond de moi, = en fait … juste dans un coin de la tête =
une importante question métaphysique
qui m’empêchait de trouver le sommeil,
oui, vraiment,
et je cherchais quelqu’un
à qui en parler.

Il m’ouvre promptement la porte,
l’air très affairé, et me dit :
– Ah, ce n’est que toi !
Peu importe la raison pour laquelle tu viens me voir :
j’attends avec impatience
un couple de fiancés que je vais bientôt marier,
et je pensais que c’était déjà eux .
Tu vois, c’est assez compliqué …
le fiancé est protestant et sa future femme, catholique.

En m’excusant, je prends aussitôt congé,
en me disant en moi-même, parodiant la célèbre phrase de La Fontaine,
à la fin d’une fable :
– Jurant, mais un peu tard, qu’on ne l’y verrait plus !

Le soir du mariage, une fois seuls dans la chambre nuptiale,
les jeunes mariés se déshabillent, et puis, ils se regardent,
et sans doute s’admirent … tous deux, sans vêtements.

La jeune épousée s’exclame alors, l’air vraiment étonné :
– Eh bien, je ne savais pas qu’il y avait autant de différences
entre un protestant et une catholique !

Et pendant ce temps, Monsieur le Curé continue …
de faire semblant
de n’en rien savoir …

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Sacredieu !

Je fête la Pentecôte aujourd’hui !

La Pentecôte !
Aujourd’hui, c’est la Pentecôte, donc… Donc, la fête des professeurs de langues ( modernes et anciennes ) – y compris …le français, bien sûr ! – et je pense à mes ex-collègues de l’Institut des Langues Vivantes de l’UCL et de l’ EPFC… J’ai envie, oui, une folle envie de militer pour qu’ on cesse de nous traiter de « profs de langues » . Nous sommes en fait des « formateurs » en langues. Pas des « informateurs » sur les agissements de nos étudiants en classe, pas des « réformateurs » du système en place, qui est comme il est, pas toujours …excellent. Pas des « pré-formateurs » de jeunes, qu’on doit ‘formater’ pour un futur boulot dans tel ou tel secteur, exigeant la « maîtrise » des langues en l’occurrence. Non. Juste des « formateurs ». Des formateurs, ayant étudié des années durant pour acquérir une véritable expertise dans tel ou tel domaine. Oui, et ce terme pourrait s’étendre, ensuite, évidemment, à toutes les branches de l’enseignement : tous des FORMATEURS nous sommes : en langue maternelle, en calcul, en géographie, en sciences, en religion, en histoire, en physique, et même oui … en éducation physique, oui, même ! On nous confie des Mozart, des Einstein et des Eden Hazard potentiels. Eh bien oui, nous sommes là, prêts à faire éclore tous ces talents, car nous sommes leurs « formateurs » ! Nous ne sommes pas là pour les assassiner, Bon Dieu! Alors qu’on cesse … de NOUS assassiner par ces abréviations dégradantes de « profs » ! Voilà, il y a une langue de feu en moi, aujourd’hui … allez savoir pourquoi …

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Je fête la Pentecôte aujourd’hui !

Il y a des gens …

Dans certaines entreprises
il y a des gens qui gravissent des échelons
année après année …
et il n’y a même pas …
la moindre échelle visible!

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Il y a des gens …

Moi, je crois …

Moi, je crois …
qu’on peut rire de tout,
de n’importe quoi,
avec n’importe qui,
mais PAS
n’importe où,
n’importe comment,
n’importe quand
et par n’importe quel temps…

Moi, c’est ça que je crois, mon cher Pierre …

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Moi, je crois …

Qu’on …

Qu’on parle ici, qu’on parle là,
Qu’on parle anglais, qu’on parle françois,
Qu’on parle breton ou alsacien,
On n’se comprend pas bien.

Qu’on parle ainsi, qu’on parle ainça,
On comprendra tout de travers,
qu’on parle de guerre, de paix, ou d’ça,
On vous prend pour un fier.

Qu’on parle haut, qu’on parle bas,
Qu’on parle peu, beaucoup ou pas,
Qu’on parle mal, qu’on parle bien,
On n’se comprend pas bien …

Moi, j’vous dis ça, j’vous dis rien.

( texte interprété en ce soir de « Racontance  »
aux Ateliers d’ Art de la Baraque à Louvain-la-Neuve )

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Qu’on …