On ne rajeunit pas !

Comme pour s’excuser, au moment de se relever avec peine
d’un fauteuil trop confortable,
ou en montant
les marches d’un escalier,
c’est une expression qu’on peut aimer utiliser :
on ne rajeunit pas !

Et pourtant, dans sa tête, on ne s’est peut-être
jamais senti aussi fringant, mais …
au moment de quitter ce fauteuil accueillant
où l’on vient de se reposer avec délice,
alors qu’on se sent avoir des ailes,
cette perception de légèreté qu’on a de soi-même
est contrecarrée par cette fichue carcasse
qui a du mal à se mettre au diapason
de son sentiment d’allégresse :
– Allez, gros … on ne rajeunit pas !

On se sent vieillir … alors pour ne pas le dire,
on utilise une litote et on dit …
qu’on n’a plus 20 ans
qu’on avance en âge mais en fait …
on est bien avancé … puisqu’on avance moins vite !

Comme on dit
« Che va piano, va sano … e lontano  »
on le sait qu’on a le temps, à présent,
et qu’on n’est plus tout jeune
et on le sait depuis un certain temps
qu’on ne rajeunit pas.

Quoique …
je me rappelle l’ histoire de cette fête au village
qu’on avait organisée pour les gens du 3e âge…
ils étaient si nombreux, qu’on avait fixé
une limite d’âge : 65 ans.
Alors que le vieux Pierre se présente à l’entrée,
on s’étonne de le voir venir seul, sans sa femme :
– Et alors, Pierre, Hélène n’est pas venue avec vous ?
– Elle ne peut pas venir, elle est trop jeune !

A la fin de sa vie, j’ai appris qu’ il était devenu gaga…
il y en a même qui disaient
qu’il était retombé
en enfance.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.